L'abbaye escarpée, poussée là-bas, loin de la terre, comme un manoir fantastique, stupéfiante comme un palais de rêve, invraisemblablement étrange et belle (Guy de Maupassant)

vendredi 10 juillet 2015

De Mortain à Brouains
mardi 23 juin 2015

Mortain, 8h30.
Le mauvais temps d'hier après-midi est un mauvais souvenir. Je vais faire quelques provisions de bouche à la boulangerie (une baguette Festivale sinon rien), à la charcuterie (andouille de Vire, j'ai vraiment abandonné le jambon...) et à la supérette du centre-ville. Le gérant se met à discuter avec moi et m'explique qu'il est revenu il y a vingt ans à Mortain où il avait été élevé par ses grands-parents. Il me dit avoir vécu en région parisienne ; je le questionne et il me précise que c'était à Montigny-le-Bretonneux. Il ajoute que sa grand-mère habite à Fontenay-le-Fleury.

Après les courses, je passe à l'Office du tourisme de Mortain : on m'y donne de précieuses indications sur le chemin pour se rendre aux petites cascades et à la grande cascade (j'apprends que les locaux préfèrent les petites...) et, surtout, on m'informe de la modification du tracé du GR22 pour sortir de Mortain / Neufbourg, modification intervenue depuis que les propriétaires de l'Abbaye Blanche n'autorisent plus la traversée de leur propriété. Cependant, il est toujours possible de s'y rendre pour la visiter.


L'Abbaye Blanche à Mortain
Muni de ces informations, j'organise un circuit-visite de Mortain : intérieur de la collégiale Saint-Evroult, petites et grandes cascades (peintes par Corot), Abbaye Blanche et église Saint-Hilaire à Neufbourg.

Dans l'après-midi, je rencontre un randonneur qui habite Sourdeval, après avoir habité en région parisienne et à Chartres. Il me dit avoir randonné, il y a quelques années, du Mont Saint-Michel à Chartres. Pendant ma deuxième "étape de repos" demain à Brouains, je compte me rendre à Sourdeval ; il m'indique un chemin en boucle d'environ une douzaine de kilomètres qui me permettra de faire ce circuit Brouains à Sourdeval et retour.

Aujourd'hui, l'étape n'est pas longue (seize kilomètres), mais comme les précédentes son profil me fait dire à nouveau que la Normandie est une région de belles collines !

En cours de chemin, et le soir à l'arrivée, plusieurs appels ou messages reçus, pour fêter ce mardi 23 juin 2015. Merci à vous qui vous reconnaîtrez.


Un beau ruisseau sur le chemin


Le GR22 en approchant de Brouains
Ce soir bel accueil à la Terterie (banlieue Ouest de Brouains...) à la chambre d'hôtes de Marylène et Christian Dubois. Elle, à la tête d'un troupeau de vaches laitières dont elle s'occupe avec son frère ; lui, en charge de la maintenance électrique à l'usine de la société Guy Degrenne (un enfant du pays, né en 1925 à Tinchegray, mort à Granville en 2006) installée à Vire. Les Dubois ont deux enfants : un garçon qui travaille dans le domaine du traitement des eaux ; une fille qui a étudié en classes préparatoires bio-véto et passe actuellement les oraux des concours.

Pour en savoir plus sur le village de Brouains (190 habitants), et cette partie de la vallée de la Sée : voir ici. 

Voir les photos de l'étape de Mortain à Brouains.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Laisser ici vos commentaires et appréciations